Les solutions photovoltaïques
pour les particuliers

Votre véhicule roule avec l'électricité que vous produisez !

Dans le résidentiel neuf : autoconsommation

Le marché dans le neuf consiste à améliorer le CEP. Ce coefficient représente la consommation conventionnelle d’énergie primaire de votre projet, portant sur les consommations de chauffage, de refroidissement, d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires (pompes et ventilateurs).

Le CEPmax actuel est de 50 kW par m² d’énergie primaire (avec des modulations selon la localisation, l’usage et l’altitude)

Dans la limite de 12 kW/m²/an, le photovoltaïque en autoconsommation permet de rester dans cette limite.

Ainsi, l’installation se compose de 2 panneaux avec micro-onduleurs et réinjection directe dans le TGBT de la maison. Il n’y a pas besoin de faire passer le Consuel si on reste à moins de 3 kW de puissance et si on utilise des produits « assermentés ». Seule une Convention d’Auto Consommation (CAC) sans réinjection est à faire en ligne sur le site d’ENEDIS.

Pour toute installation chez le particulier, nous préconisons le surimposé (on laisse la toiture en tuiles ou ardoises faire son rôle d’étanchéité).

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour un devis d’installation de panneaux photovoltaïques pour résidentiel neuf ▼

Dans le résidentiel existant : autoconsommation

La solution la plus intéressante pour le particulier aujourd’hui est de faire de l’autoconsommation avec vente du surplus. En effet, il produit sa propre énergie et se voit racheter ce qu’il ne parviendra pas à consommer. Cependant, il faut avoir un langage extrêmement professionnel et viser les 80 % d’autoconsommation pour que le client soit satisfait de son investissement. Une étude de consommation interne via l’analyse de sa facture d’électricité associée à une étude de productibilité sont les garants d’un choix judicieux. SOLENGIE confie ces études à un BE spécialisé dans le solaire PV depuis plus de 10 ans.

Pour la vente totale de la production, il est à noter qu’un particulier peut installer jusqu’à 9 kW (environ 70 m²) chez lui. Si son installation est inférieure ou égale à 3 kW, il bénéficiera d’une TVA à taux réduit de 5,5 %. Au-delà, il devra intégrer tous les revenus de son installation à son revenu imposable. Il peut également opter pour un régime en micro-entreprise (BNC), il aura alors des frais de gestion à prévoir.

Depuis fin 2018, il est important de bien retenir que le tarif d’achat du kWh est identique que l’installation soit en intégré au bâti ou qu’elle soit en surimposition. Hormis les cas où les ABF ou le PLU imposent que le champ solaire soit intégré au bâti, SOLENGIE préconise là-aussi la surimposition

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour un devis d’installation de panneaux photovoltaïques pour résidentiel existant ▼

Véhicule électrique : autoconsommation

Le nombre de véhicules électriques (VE) attendus pour 2030 avoisinerait les 4 millions d’unités. La démarche d’acquisition d’un VE est écologique, économique et rendue nécessaire par l’abandon inéluctable des énergies fossiles. Les prix des batteries vont baisser significativement alors que leurs performances vont s’accroître. Le réseau électrique risque de saturer par moment et le prix de l’énergie achetée sur le réseau n’est pas près de diminuer. N’oublions pas que la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), grand manitou français des différentes énergies, préconise une augmentation du tarif de l’électricité de 5 % par an. Alors, rouler à l’électrique sera-t-il toujours intéressant ? Oui !!! Surtout si vous optez sur une configuration autonome de production électrique. Ainsi, SOLENGIE propose un équipement complet intégrant tout le système de production ainsi que la borne de recharge du véhicule. Nous pouvons également vous proposer la réalisation d’un carport recouvert de panneaux solaires.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour un devis d’installation de panneaux photovoltaïques pour votre véhicule électrique ▼

Les partenaires de Solengie pour les particuliers